Un meilleur encadrement pour les travailleurs titres-services

Date

C'est l'objectif du nouveau décret wallon adopté à l'unanimité fin 2021 par la commission Emploi du parlement wallon.

Concrètement, que dit ce décret ?

La première mesure marquante de ce texte prévoit l’obligation pour les employeurs de proposer aux aide-ménagères des contrats d’une durée moyenne de minimum 19h/semaine. Le but de cette limitation est évidemment de lutter contre la précarité en augmentant le pouvoir d’achat des travailleurs.

Concernant la formation, un trajet de minimum 9h de formation doit être organisé par l’entreprise par an et par travailleur.

Et afin de lutter contre le harcèlement ou des comportements inadéquats de certains utilisateurs, une convention-type doit être signée entre clients et entreprises afin de définir les rôles et responsabilités de chacun.

Chez Acélya, nous nous réjouissons que de telles mesures soient enfin mises en place et attendons avec impatience que ce décret fasse boule-de-neige sur Bruxelles.

Mais nous n’avons pas attendu un texte de loi pour garantir la sécurité physique, morale et financière de nos travailleurs.

En effet, depuis plusieurs années, une convention régit nos relations avec nos clients. Parce que c’était important pour nous de clarifier dès les départ les termes de cette relation tripartite (aide-ménagère / client / Acélya).

Au-delà de ce contrat, une visite qualité au domicile de l’utilisateur est organisée par notre responsable qualité lors de chaque nouvelle prestation afin de vérifier les conditions de travail de notre aide-ménagère (visite des lieux, adéquation du nombre d’heures commandé avec la demande, présence de produits de nettoyage et du matériel).

Des formations sont organisées, en individuel et en collectif, en fonction des besoins décelés lors de la construction du parcours individuel de formation de chaque travailleur. Ces formations font parties de heures de travail et donc rémunérées comme telles !

Nous avons fixé le temps plein à 35h et mettons un point d’honneur à ne jamais proposer des contrats en-deçà d’un mi-temps. En tant qu’entreprise d’insertion socioprofessionnelle, nous souhaitons en effet aider nos travailleurs à gagner en autonomie, et privilégions donc les contrats temps plein.

Et parce que les titres-services sont notre business mais l’accompagnement notre mission, nous avons mis en place d’autres mesures fortes en faveur de nos travailleurs :

  • des contrats à durée indéterminée
  • un remboursement à 100% de l’abonnement STIB
  • des temps de déplacements entre deux clients compris dans le temps de travail et donc rémunérés à 100% du barème
  • des réunions de guidance individuelle par quinzaine comprises dans le temps de travail
  • un accompagnement individualisé
  • des chèques-repas offerts après 6 mois d’ancienneté
  • des équipements de protection individuelle (chaussures, tabliers, gants, masques) mis à disposition par l’entreprise
  • un défraiement pour les encodages électroniques et le nettoyage des vêtements de travail

Sans oublier un climat de travail enthousiaste et une équipe motivée et attentive !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp